L’Algérie vise en 2024 des exportations de l’ordre 49,8 milliards USD

En 2024, l’Algérie espère pouvoir exporter vers l’étranger l’équivalent de 49,8 milliards USD. C’est un seuil beaucoup moins positif et bénéfique par rapport à celui qui a été enregistré en 2022 où l’Algérie avait exporté pour pas moins de 65 milliards USD. Mais pour les autorités algériennes, les 49,8 milliards USD espérés en 2024 demeurent suffisantes pour équilibrer les finances du pays et assurer son bon fonctionnement. 

Et pour cause, le gouvernement algérien tablent sur un niveau d’importations qui devra augmenter uniquement de 7,1% par rapport aux prévisions de clôture de 2023 et les importations algériennes ne devront pas dépasser les 43,5 milliards USD. Ainsi, la balance commerciale enregistrera un excédent entre 2024 et 2026 pour atteindre 6.3 milliards USD en 2024, 2,9 milliards USD et 4,2 milliards USD en 2025 et 2026. Ce sont ces prévisions optimistes sur lesquelles se base le gouvernement algérien pour dessiner la trajectoire économique future du pays d’ici 2026. La priorité des dirigeants algériens demeure toujours la même : dégager des excédents commerciaux et faire en sorte que les exportations soient toujours supérieures aux importations. C’est, pour l’heure, le seul mode d’emploi envisagé pour garantir l’équilibre économique et financier du pays.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page